Qu’est-ce qui se cache derrière le fameux “Made in France” ? Selon un sondage IFOP de 2018, ¾ des Français sont “prêts à payer plus cher pour acheter un produit fabriqué en France”. Cette lisibilité est centrale et permet de faciliter les choix de consommation. Les différents labels permettent de rendre davantage transparente cette offre “made in France”. 

Certains produits doivent obligatoirement faire apparaitre leur lieu de provenance. C’est le cas de la viande bovine, les fruits et légumes ainsi que les poissons de mer et d’eau douce. La provenance est donc indiquée et un produit français est facilement repérable. Il est cependant plus complexe d’identifier la provenance d’autres produits. C’est pour cela que des labels ont été créés afin de clarifier l’offre et son pays de fabrication.

En premier lieu, une démarche déclarative et donc non obligatoire est tout de même valorisée par le consommateur. C’est pour cela que de nombreuses initiatives ont fleuri afin de permettre au consommateur de mieux identifier la fabrication française. 

 

L’homologation de l’indication géographique permet de valoriser le territoire où a été fabriqué le produit. Les différentes Appellations d’Origine Contrôlée (AOC) ou Protégées (AOP), permettent d’identifier facilement un produit français. 

 

Le label France Terre Textile : Quels critères ? 

Un produit est labélisé France Terre textile lorsque les ¾ des opérations de production ont été réalisées en France.

Le label recense également des “berceaux textiles français” qui garantissent la provenance de produits d’origine française : Le Nord, les Vosges, Rhône-Alpes et Alsace Terre textile afin de délimiter et labeliser les zones de sous-traitance. Cela permet d’avoir une véritable traçabilité des produits labélisés. 

 

Origine France garantie

Toujours dans l’idée de transparence et de traçabilité, ce label permet de garantir la provenance des produits labellisés. Il s’agit de l’unique certification qui atteste l’origine française d’un produit. Les autres étiquettes sont purement déclaratives sans réel contrôle par la suite. Il est constitué sur deux critères : 

o   Minimum 50% du prix de revient unitaire est français

o   Le produit prend ses caractéristiques essentielles en France. 

 

Le Made in France

En France, il est possible pour une entreprise qui produit en France de pouvoir obtenir cette labélisation. Pour cela elle peut faire une demande d’information sur le Made in France (IMF). En effet, un tel marquage n’est pas anodin et il est soumis à un contrôle des douanes qui peuvent sanctionner tout marquage qui leur semble frauduleux. 

Rendez-vous sur le site de la douane.

Si vous constatez une labélisation incorrecte ou frauduleuse, il est possible de directement la signaler sur Signalconso

Il faut en effet être particulièrement vigilants sur de dénominations parfois trompeuses qui induisent en erreur. Les “assemblés en France”, “élaboré en France” entre autres n’ont aucune valeur et n’ont également aucun contrôle qui permet de justifier une telle appellation.