Limiter les multiples intermédiaires entre producteur et consommateur est l’objectif premier des circuits courts. C’est une alternative de consommation qui permet alors de directement s’approvisionner chez le producteur. Aller chercher directement son panier de légumes frais chez l’agriculteur est une pratique en hausse chez les consommateurs qui a de multiples avantages. Court-circuiter les intermédiaires permet de limiter le transport, les coûts de distribution mais d’établir également un lien social privilégié avec le producteur qui a un juste retour de sa production.  

Qu’est-ce qu’une AMAP par exemple ?  

Les Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne sont une réaction directe à l’insécurité alimentaire et au gaspillage d’une agriculture parfois trop productiviste. Revenir à une échelle davantage locale, au plus proche du producteur dans une approche plus raisonnée de l’agriculture est alors l’objectif principal. La Charte des AMAP garantie cette agriculture de proximité mais également la responsabilité et la durabilité de la production, son accessibilité et l’éducation populaire dont cette approche peut faire l’objet.  

Tous les producteurs n’ont pas la possibilité de proposer directement leurs produits à la vente. Cela répond à des contraintes logistiques ou de personnel pour exemple. Ils sont donc tenus de passer par des intermédiaires pour proposer leurs produits aux consommateurs. Lorsqu’il n’y a qu’un seul intermédiaire entre le producteur et le consommateur, nous sommes toujours dans un circuit court.  

Nous avons cité les AMAP, maintenant très répandues et connues. Elles sont un exemple parmi de nombreuses autres initiatives qui proposent aux consommateurs des produits issus d’un circuit court. Le site du ministère de l’agriculture en dit quelques mots : https://agriculture.gouv.fr/les-circuits-courts-un-levier-important-pour-sapprovisionner-en-produits-frais 

Au-delà de ces initiatives, de plus en plus de commerçants de proximité, mais aussi des grandes surfaces proposent des produits issus d’un circuit court. Consommer des produits provenant d’un circuit court devient donc un vrai choix, peu limité par l’accessibilité aujourd’hui assez démocratisée. 

Nous conclurons en précisant qu’être au plus près de la production permet davantage de transparence mais également la création d’un réseau humain et solidaire autour de valeurs similaires. C’est une dynamique globale qui s’inscrit au-delà de la simple production. Vous l’aurez compris, chez consolid’r, nous sommes particulièrement sensibles à cette démarche, portée par de nombreux producteurs ou commerçants, mais aussi des associations qui défendent et développent une écologie intégrale. Vous pourrez en trouver des représentant sur consolidr.fr !