« Écoresponsabilité » ; « consommation responsable » ; « Bio » ; « Zéro déchets » ; « Tri sélectif » ; « Économie circulaire » ; « Filière courte » ; «  »

Les termes sont nombreux pour aborder la question de l’environnement et de l’impact de nos modes de vie et de consommation. Pas toujours facile de bien comprendre ce qu’il y a derrière ces mots et l’impact réel de telle ou telle approche par rapport aux autres.

Nous vous expliquons ici comment nous abordons le sujet.

Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de l’impact de nos modes de vie sur notre environnement, encouragés par une jeune génération qui s’est largement emparée du sujet. Ce que nous laisserons aux générations futures est devenu en quelques décennies un sujet de société qui engage nos choix et nos actions. Le focus est fort sur l’environnement – prendre soin de la planète – et s’est depuis quelques années étendu au concept d’écologie intégrale. Une manière de penser et d’agir de façon unifiée, en intégrant pleinement l’Homme et la dignité humaine au rang des priorités à gérer pour léguer aux générations futures un avenir dans lequel elles pourront s’épanouir.

De nombreuses initiatives ont été menées pour guider les consommateurs vers une meilleure compréhension de l’offre, aussi bien que pour encourager les entreprises vers des méthodes plus vertueuses (en développant notamment la notion de Responsabilité Sociétale des Entreprises). Ces initiatives parfois incitatives, souvent coercitives, conduisent à travailler sur les chiffres plutôt que sur les pratiques positives qui permettront à notre société d’évoluer dans un même sens.

Les labels quant à eux, souvent exigeants et opaques dans leur définition, n’ont que peu fédéré autour de pratiques généralisables.

Chez consolid’r, nous souhaitons encourager les différents acteurs, consommateurs, producteurs, professionnels (…) à s’engager et à développer leurs démarches écoresponsables. Pour cela, nous pensons que chaque « petit pas » doit être encouragé. Nous n’avons pas tous les mêmes compréhensions de la situation, nous n’avons pas tous les mêmes moteurs ou les mêmes contraintes, nous n’avons pas tous les mêmes possibilités ou les mêmes rythmes. Plutôt que de nous diviser sur nos valeurs, c’est un vrai moteur pour partager une volonté commune d’agir.

C’est dans cet état d’esprit que nous avons développé consolid’r, pour permettre à chacun d’évoluer dans sa démarche écoresponsable :

  • Pour les marques responsables, les producteurs locaux (…), en leur permettant de communiquer sur ce qu’ils font, comment ils travaillent, pour permettre aux consommateurs de (les) choisir. Pour les encourager également à développer leur démarche vers un meilleur impact environnemental mais aussi commercial, au juste prix pour permettre au plus grand nombre d’accéder à leur offre.
  • Pour les consommateurs, en leur permettant de faire des choix éclairés par une connaissance et une compréhension plus complète de ce qui leur est proposé, pour retrouver des produits de qualité et une approche qui fait du sens pour eux.

Autrement dit, nous souhaitons avec consolid’r encourager une dynamique responsable, au rythme de ce que chacun peut fournir et/ou accepter.

 

Concrètement, comment comprendre la démarche écoresponsable d’un professionnel présent sur consolidr.fr ?

Comme les critères sont nombreux, nous les avons réunis dans 6 grandes catégories.

Les professionnels sont responsables de l’engagement qu’ils affichent et peuvent ainsi présenter les catégories d’écoresponsabilité dans lesquelles ils s’inscrivent, en expliquant comment et pourquoi.

Une approche écoresponsable pour un professionnel doit se comprendre comme une attention particulière à ce que les produits ou services qu’il propose soient respectueux de l’environnement et/ou de la dignité humaine. Cela peut ne concerner qu’une partie de son activité, ou sa totalité. C’est ce que le commerçant vous explique sur sa vitrine consolidr.fr.

 

Pour les particuliers, c’est presque plus simple

Une consommation écoresponsable pour un particulier doit se comprendre comme une attention particulière à ce que les produits ou services qu’il consomme soient respectueux de l’environnement et de la dignité humaine.

Pas besoin d’être un expert du GIEC ou membre de tel ou tel mouvement associatif ou politique pour en comprendre la portée : la consommation écoresponsable est avant tout une question de bon sens et de cœur.

Concrètement, c’est faire attention aux produits et services que nous consommons, par leur qualité, leur quantité et leur usage. C’est aussi faire attention à nos voisins et encourager l’engagement au profit de ceux qui contribuent à l’existence concrète de notre société. C’est enfin et surtout peut être, consommer en prenant en compte l’avenir et pas uniquement l’intention d’un moment, dans son utilité ou le plaisir procuré.